Accueil / Enduction / Enduction Papier

Enduction Papier

Enduction Papier

Les papiers et cartons sont des produits d’usage courant dans de nombreux secteurs d’activité. Le grand public peut les considérer comme des produits basiques et intemporels alors que l’industrie papetière française est en perpétuelle évolution afin de proposer une gamme de produits toujours plus innovante et réduire son empreinte environnementale.

Quel est le point commun entre du papier peint, du papier photo et du papier d’emballage de fromage par exemple ? Chaque type de papier a été soumis à un procédé industriel appelé enduction.
Cette activité industrielle est une branche de la filière papetière. Les procédés qu’elle utilise évoluent constamment afin de se conformer aux différentes réglementations et sont directement issus des découvertes dans les domaines de la chimie, de la biologie et de l’hydrodynamique notamment.

Enduction papier et applications

L’ enduction consiste à déposer une couche, d’un ou plusieurs constituants, sur la surface ou la profondeur d’un support souple afin d’améliorer ses propriétés, de modifier son aspect ou de lui donner des caractéristiques spécifiques pour des usages industriels ou graphiques. Ce traitement est utilisé, par exemple, pour la production de textiles techniques comme les bâches, qui sont recouvertes d’un enduit PVC afin de les imperméabiliser.

L’enduction sur papier et carton est employée pour des applications extrêmement variées : augmenter la rigidité ou étanchéité d’une feuille de papier, donner un pouvoir isolant ou une bonne résistance à la torsion à un emballage, etc…

L’entreprise spécialisée dans la fabrication de matériau enduit réceptionne la matière première à enduire, livrée sous forme de bobine. Le papier destiné à l’enduction doit avoir des caractéristiques très spécifiques, notamment être très résistant pour supporter l’effet mécanique de la traction des cylindres pendant la phase d’application de la sauce de couchage. L’enduit peut être appliqué en simple ou double face. Une fois enduit, le support est séché dans des fours et est livré en rouleaux de différentes laizes.

Principales applications de l’enduction papier

Papiers à usage graphique

Ce sont les papiers utilisés essentiellement dans le secteur de imprimerie : papier couché, mat, brillant, glacé, fluo, luminescent, ignifugé pour les affiches publicitaires par exemple, gommé pour les enveloppes, pochettes ou encore les timbres. Le traitement va porter sur les caractéristiques d’absorption des encres pour permettre d’utiliser différentes techniques d’impression sur les feuilles de papier : offset, jet d’encre, impression numérique, etc… Ce secteur est le plus impacté par le développement du digital et a subi une baisse de la demande. En réaction, les industriels de l’imprimerie investissent dans la recherche et développement afin de proposer des papiers innovants.

Papiers et cartons d’emballage et de conditionnement

Ils sont utilisés dans l’industrie alimentaire, le transport de marchandises, le packaging de produits cosmétiques par exemple. Les traitements sont très variés et parfois même surprenants : traitement antiglisse pour les intercalaires de palettes, antistatique pour le transport des composants informatiques, électronique imprimée pour veiller au respect de la chaîne du froid…

Papiers d’hygiène

Papier toilette ou mouchoirs imbibés de lotion apaisante ou adoucissante, papier nettoyant pour différentes surfaces, essuie-tout… Les applications dans cette gamme de papiers sont aussi très larges.

Papiers industriels et spéciaux

Le renouveau du marché du papier peint a donné une nouvelle jeunesse à ce type de papier avec des améliorations apportées au revêtement mural qui permettent désormais de le rendre imprimable et personnalisable. On trouve aussi dans cette gamme les papiers lessivables et les papiers peints pré-encollés notamment.

Devis enduction